Partagez | 
 

 Eärelia, druide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Eärelia, druide.   Mer 16 Nov - 14:57

Bonjour, pour ce Bg, je demanderai
.additemset 214
les dagues offertes : .add 20578
les sorts bondir : 79720
Et les sorts pour invoquer, renvoyer et nourrir un familier
Et qu’un mj me tp pour apprivoiser une panthère (en Teldrasill.)
Ainsi que 12303(monture 60%)


I-Le début D'Eärelia.

"Eärelia, Ylavia, concentrez vous!" hurlais Fárion , notre père.
Ce fut un grand druide, il y a bien longtemps, avant qu'il ne perde sa vie, lors des attaques fréquentes d’orcs, à la Scierie des Chanteguerres.
Il avait repoussé les légions Ardentes du démon Archimage en notre compagnie.
Notre père fut aussi membre du groupe qui convoitait de créer un deuxième Arbre monde: Teldrasil et qui engendra le cauchemar d’émeraude.
Yvalia et moi étions ses seules filles, on ne le vus pour la première fois il y environs 10 000ans, lors des débuts d'attaques des légions ardentes, avant et pendant les batailles, il nous enseignait quelques bases.
Ma sœur Ylavia, avait un véritable don pour maitriser et commander les plantes, ses débuts étaient remarquables, je n'avais aucun point fort, mais notre père était persuadé qu'un jour je réveillerai mon pouvoir: les métamorphoses en animaux devenir une druide, gardienne du monde.
Vers nos 1 000ans, nous l'écoutions très peu, Fárion nous le reprochait très souvent.
"Ylavia, part t'exercer ou faire ce que tu veux dans ton coin, tu as finis ton entraînement du jour, je reste encore avec Eärelia. "
"Bien, mon père." Ylavia partit.
"Quand à toi ma fille, tu vas bien m'écouter, je pense qu'il est trop tôt pour que tu ne fasses qu'un avec la nature. Mais je vais t'apprendre à communiquer avec les animaux qui nous entourent."
"Pourquoi ma sœur arrive déjà à faire en sorte que les plantes l'écoutent ?"
"Elle a un don, c'est tout, comme toi, mais il faut que tu le développe!"
J'étaie un peu jalouse, Ylavia attirait souvent l'attention de père!
"Regarde bien, et suis moi."
Je respirai l'air pur des arbres, quand mon père me fit signe d’arrêter.
Il me montra du menton une panthère blessée.
"Cette panthère ne te laissera qu’approcher si tu communiques avec elle."
"Comment?" demandais-je.
"A toi de voir!"
"Mais elle risque de me dévorer, ou de me blesser et encore de..."
Il interrompit en me mettant son doigt sur ma bouche, il m'affirma qu'il interviendrait, même si il n’en n'avait pas besoin.
Je m'exécuta, je m'approchais lentement en regardant tendrement la bête malgré ma peur. Elle grogna, ce qui me fit bondir, mais j'avançais.
Je mis ma main en avant, elle l'a sentit et gémit de douleur. Il semblait qu'elle savait que je venais en paix. Tout était dans le regard et l'attitude, une moindre erreur mettait l'animal en doute et on risquait sa vie.
Après m'avoir longuement sentis, la panthère lécha ma main, puis je l'a caressée.
Elle fit une sorte de miaulement et père me félicita en me disant: "Viens, on la ramène, je ne suis pas un excellent soigneur, tu devras le faire de toi même à la maison, je m'absenterai dans la semaine, sûrement, à cause des légions ardentes qui approchent."
"Très bien faites attention."
"Emmène la panthère, je vais voir ta sœur."
Je ramenais l'animal chez nous et lui fit une sorte de clôture pour qu'un autre animal ne vienne l'attaquer puis je restais avec jusqu'à ce que mon père ne revienne avec ma chère sœur.


II-Une lettre importante.

Environs trois jours après père partit affronter les 1er avancés des légions ardentes, pas encore avec nous.
A son retour, il nous avoua, qu’il devait partir dans la somnolence avec les autres druides pour veiller sur le monde par le rêve d’émeraude.
Il nous laissa une liste de chose à faire, enfin plutôt une lettre :

« Mes chères filles, je suis en regret de vous annoncez mon départ, je ne crois pas me réveiller un jour, ou alors dans longtemps. Je souhaite que vous continuez votre apprentissage pour devenir de formidables protectrices de la nature. Je suis fier de vous. »

Nous étions émues, triste et malgré la perte de notre immortalité, le fait de tomber malade et d’avoir des faiblesses, nous étions heureuses que notre père soit fier de nous.
C’est face à cette volonté, que, nous le retrouvons, 10 000ans après.
Ces années furent longues, difficiles, et dures, mais en échange, je pus devenir ce que mon père croyais, ainsi que qu’à ma sœur.
Comme je ne savais toujours pas me transformer ni faire des choses comme ma sœur, je ne pus qu’entraîner mon corps et au combat.
Notre père nous avez laissé deux dagues qui devenait vertes aux contactes de nos mains pour chacune de ses filles.

III- Un entraînement de 10 000ans.

Yvalia, savait désormais, allonger des branches pour se protéger, avec son mana, elle était capable de leurs donner une forme meurtrière.
Le déplacement des branches était très rapide et dur à esquiver.
Depuis la guerre des Satyres elle eut l’idée de prendre avec elle une poche pleine de graine.
Les graines étaient petites et elle les posés sur le sol pour les faire rapidement poussés, une minutes environs.
Ce qui en poussé n’était qu’une miniature et mourrait après qu’elle relâcha sa prise sur la plante.
Mais juste de quoi se défendre au cas où, ou même s’enfuir après avoir bloqué l’ennemi.
En revanche une de ses graines étaient spéciales, elle les trouvaient sur des plantes qui se déplaçait et pouvait attaquer, ou libérer un nuage toxique.
Quand elle les plantais, la fleur apparaissait et la prenait pour sa mère, la défendant au péril de sa vie.
Quand à moi, j’ai mis près de 7000 ans avant de pouvoir me métamorphoser.
J’arrivais en félin : l’agilité, la discrétion, et la griffe étaient mes points forts.
Mes capacités physiques s’étaient développés, je pouvais courir plus vite sur mes quatre pattes et même à faire des bonds comme des chats.
Je parvenait aussi à devenir une sorte de guépard, seul ma vitesse était développée.
Et je ne parvient en ce moment même qu’à transformer un de mes membres en ours.
Les animaux m’écoutaient, j’avais apprivoisé deux léopards, un pour moi, un pour ma sœur.
Coté combat avec les dagues, ma sœur et moi étions égales.
Parmi ces temps, difficiles, la nature nous venait toujours en aide, car nous la défendions.
Lorsque des attaques des légions ardentes, commandé par Archimonde menaçant la nature ainsi que son équilibre, mais aussi tout Azeroth, commencèrent, les vieux druides se réveillèrent.
Nous retrouvons père lors de la dernière bataille, le fléau mort-vivant prenait l’avantage sur le mont Hyjal, prenait l’avantage et pour sauver le monde notre race fut contraint d’utiliser le pouvoir notre arbre tant aimé pour anéantir Archimonde, mais Nordralsill fut détruit.
Père avec d’autre druide convoité par la suite créer un autre arbre monde : Teldrasill.
Mais il fut tué avant lors des 1er attaques d’orcs pour détruire notre forêt.
Malheureusement Yvalia et moi avons du voir ça sans pouvoir rien faire. Ils détruisent et souillent nos terres et tentent, ou veulent nous éliminer…Une vengeance n’est jamais trop à l’abris. Depuis, une immense colère s’attache à nous.

IV- Un but.

« Ces orcs sont horribles ! »
Ma sœur répondit par l’affirmatif.
« Il y a d’autres moyens pour construire, surtout si ils mettent ce bois en plein désert, une étincelle et pouf, toute leur ville flambe ! Je suis sûre que ça arrivera. ! »
Nous nous situions près de la frontière vers la scierie.
Je nettoyais dans un petit courent d’eau, ma dague.
Yvalia, elle s’entraînait : elle faisait pousser des lianes qui permettrais de la propulser en l’air. Une forme de ressort était requise !
« Cette scierie, là où père est mort, sacrifié, nous devons y repousser les orcs »disait-elle.
J’entendis un bruit étrange, ce qui me fit lever la tête.
« Dit, Eärelia, tu m’écoutes ? »
Un daim vient à moi, je vus dans ces yeux un sentiment de peur qui me fit comprendre que les orcs revenaient !
« Suis moi ! » ordonnais-je à ma sœur.
« Mais où ? »
Je ne répondit pas, petit à petit je me transformer en félin et me mit à courir en direction de la scierie.
Yvalia se propulsa sur une branche, elle la fit pousser pour courir sur le long vers moi.
« Attend Eärelia ! »
J’appelais mon tigre, qui est aussi, une bête qui a décidé de me protéger, plutôt que de me servir que de transport, cet animal m’aimait.
Ma sœur me suivait avec peine, elle appela à son tour son tigre et vint à moi plus rapidement.
On déboucha sur le haut d’une colline, une vue sur les arbres coupés nous dégoutta.
Les orcs devaient se préparer à une attaque, une épaisse brume se leva. Yvalia et moi passons à notre point de repaire, une sorte de base pour contrer les orcs, il n’y avait personne.
« Je comprend…mais nous sommes seules, face à une horde d’ennemis ! »
Je grognais, et articulais avec difficulté : « Nous..somgrrr … grrr…plus malgrrriinne… ! »
J’en avais assez, de ces coupeurs de bois, de ces assassins !
Je filais par la fenêtre et me camouflé dans le brouillard, je vis des orcs avançaient en ligne.
Par la chaleur de Durotar, leur armure n’est pas complète et fine, nous devions en profiter, et ils étaient moins nombreux que nous ne le pensions.
Je partis à la rencontre de ma sœur et lui expliqua mon plan.
Une fois fait, je pris mon arc, transforma mon œil droit en celui du félin pour mieux voir.
Puis, je tirais une flèche touchant un orc dans le nez.
Les orcs s’approchèrent du mort et comprirent. Ils me cherchaient.
Pendant ce temps, Yvalia commanda à ses toutes petites fleurs, aux épines d’un poison mortel, d’entourer de leur épines les orcs, avec la brume, ils ne verraient rien.
Je me transformais rapidement en guépard, l’arc et mon carquois à la gueule, reprit ma vrai forme et tira sur un autre orc par derrière, pour leur faire croire que nous étions plusieurs et qu’ils étaient tombés dans une embuscade. Les orcs se mirent en position de défense, j’en tira une autre qui toucha ma cible dans la joue.
Les plus trouillards, et surtout les plus faibles, s’éloignaient du groupe, essayant de se mettre à couvert. Erreur ! Certains se piquèrent par les épines de ma sœur, ceux à qui non, j’allais les égorger moi même. Ceux qui restaient en groupe, ce firent attaquer par des ronces jaillissant devant eux, à forme de pieux. Les survivants s’enfuirent, je me chargeais de les achever dans le dos en les griffant. Deux ou trois survécurent, et ne sachant pas pourquoi, ils me firent passer pour un esprit, sûrement dut au fait que le brouillard et ma forme me faisaient ressembler à un fantôme.
Mis à part, les attaques continuèrent de plus belle.
Fin.
(épilogue: Yvalia, mourra lors d'une attaque orc et transmit une partie de son pouvoir à sa soeur.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mer 16 Nov - 17:12

Je précise: C'est le rp de ma soeur.
C'est elle qu'à écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mer 16 Nov - 19:18

On a le droit de répondre pour des remarques intéressantes ou utiles.
Pas de flooder, c'est pas la première fois que je vous le dis ! Y'a une partie pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mer 16 Nov - 22:34

C'est Archimonde qui menait la légion Ardente et qui tenta de détruire le premier arbre Monde et non Archimage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Jeu 17 Nov - 15:29

Erreur de frappe de ma soeur. :0.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Lun 26 Déc - 21:39

Bonjour, un problème se pose, en effet, je ne connais pas la correspondance de toutes les ID demander, je ne peux donc donner d'avis car je ne sais pas pour quel objet c'est écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Lun 2 Jan - 16:09

additemset 214 --->Grande tenue de Hurlorage
add 55790 (*2) --> Dague toxirage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Lun 2 Jan - 19:06

c'est les idées qui sont pas valides ou que tu voulais connaitre les noms?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Lun 2 Jan - 21:37

Les noms
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 3 Jan - 13:42

Alors.... j'avoue ne pas avoir lut jusqu'au bout, car je me suit arrêter quand les impossibilité devenaient énormes.

Question personnel:
Citation :
Il avait repoussé les légions Ardentes du démon Archimage en notre compagnie.

Qui ça ?

Bon, le pire est les changement d'époques, à un moment nous sommes proche du présent, d'autres 10 000 ans en arrière et ça au début, ça va et vient comme un yo-yo et c'est difficile à suivre. En suite. Pendant la guerre des ancien, normalement même les deux filles aurais du aller à la bataille dés qu'ils ont eu connaissance de l'arrivée de la légion. Ensuite ils disent avoir perdu leur immortalité pendant que leur père sommeillais, à ce que j'ai comprit. Oui, mais ils l'ont aussi récupérer. Après, Nodrassil n'est pas détruit, juste amocher. Les druides ne sont pas des chasseur, ils refusent d'avoir une bête ainsi qui les suivent, elle doit retourner à la nature. Après ils doivent être des personne réfléchit, et pas des assassin de sang froid envers les orcs. Et surement quelque détailles comme ceux -ci.

Le plus gros point est ceci: Lors de la guerre des anciens Malfurion à apprit le druidisme...dans le bg le père est druide lors de cette bataille. OR Malfurion est le Premier des druides. Le père serais donc druide accomplit avant que le premier druide ne le soit ? .... Trouvez l'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 3 Jan - 18:08

Je sais. (enfin pas tout)
Comme j'ai dit: 'bg de ma soeur'
je l'avais pas lus mais tu m'as appris un/truc, j suis pas pro des druides^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 3 Jan - 18:10

Ahem, je ne veux pas m'insérer dans votre conversation mais d'après moi, avant de poster une demande de RP, il faudrait au minimum lire le Background, et corriger les fautes et erreurs. D'après moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 3 Jan - 18:17

Elle est nulle en français^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 21 Fév - 1:38

    Quand on fait une demande, mieux vaut la faire soi-même, et si possible en ayant pris connaissance de celle-ci. Tu aurais pu taire la vérité, ça ne t'accrédite pas autant que si elle venait de ta plume.

    Cette demande est-elle toujours d'actualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 21 Fév - 13:29

Non, elle veut pas rp, c'est une vrai gonzesse. *o*
(Mhh, si c'est elle qu'il l'a fait, avant que je parte elle voulait rp, gwarrow était son teacher.)
Niveau Kel dorei, j'avoue de presque rien connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 21 Fév - 13:33

    Dans ce cas, je classe ta demande parmi celles qui sont refusées, étant donné qu'aucune suite ne sera donnée. Pour toute contestation, ou si tu as envie de continuer ta requête, je t'invite à contacter un membre du staff.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 21 Fév - 13:40

Tu peux la sup' si tu veux, je voulais à mon retour mais j'ai pas su comment faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   Mar 21 Fév - 13:44

    Elle restera dans les demandes refusées, par respect pour le travail qui a fourni et parce qu'il est toujours possible que tu changes d'avis. Egalement parce que cette partie est là pour cela et que c'est la règle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eärelia, druide.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eärelia, druide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Refusées.-
Sauter vers: