Partagez | 
 

 Juste un dernier rire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Juste un dernier rire.   Jeu 1 Mar - 18:10




Victor Aberts Zachariasz dit " Zsasz " n'était qu'une légende pour certains, mais d'autres vous diront le contraire et vous raconteront son histoire.
Zsasz, de son vivant, était un criminel recherché pour de nombreux meurtres et agressions envers des civils innocents, ses particularités étaient de mettre en scène, telles des pièces de théatre, ses meurtres les plus réussis et de s'entailler la peau à chaque fois qu'il tuait quelqu'un.
Il fut arreté le onze mars de l'an vingt-deux par la garde de Hurlevent et fut enfermé à perpétuité dans la prison de Hurlevent, dans une cellule isolée de celles des Défias.

Comme tout prisonnier, une fiche devait etre faite sur lui, mais beaucoup d'informations restent inconnues, personne ne sait d'ou il vient, et en réalité, cela importait peu à la population tant que celle-ci savait ou il était au moment ou les citoyens discutaient.
Si l'on devait donner ses caractéristiques, c'était sur et certain que cet "ignoble Victor" a un grave problème mental, en effet on pourrait le définir comme un "comique meurtrier", à un "drole psychopathe" ,qui posséderait également une schizophrénie grave avec une alternance entre le "Gentil Zsasz" et le "Méchant Zsasz".
Physiquement le sujet était assez grand, mais se tenait courbé, voir à quattre pattes dans ses moments de démence les plus profonds, le corps couvert de cicatrices, il riait sans cesse mais pouvait également se comporter calmement du moment qu'il n'y avait pas une lame dans les parages, certains interrogatoires se sont très bien passés, d'autres... moins. Victor était un homme, ou une chose, très impulsif.

Zsasz a essayé de s'échapper exactement dix-sept fois, en vain, il a été transféré au dix-huitième jour dans une prison sois-disant plus spécialisée et sécurisée.
Les tortures s'enchainaient, chaque jour une douleur de plus, mais Victor ne parlait pas, seul son mental s'aggravait. Dans les longs couloirs sans fin de la prison, les gardes pouvaient appercevoir grace à la lumière de l'orage son visage masqué d'un grand sourire et de multiples cicatrices.

Un soir plus sombre que les autres, grace à son agilité incroyable, le détenu réussi à sortir de sa cellule, et pendant plusieurs jours, rien que pour satisfaire son humour décalé, il resta caché dans l'immense prison, mettant à mort de temps en temps un détenu ou un garde qui lui aurait manqué de respect pendant son séjour invonlontaire.
Les gardes l'ont cherché pendant de longues nuits orageuses, mais il laissait aucunne trace, aucunne piste visible. Les gardes ne pouvaient que suivre les échos de son rire démentiel et instoppable.
Il fut attrapé par des détenus dix-huit jour plus tard son évasion. Il adopta une phobie pour le chiffre dix-huit et subit encore plus de douleurs dans les tortures, pour ne pas parler, il se sectionna la langue à l'aide d'un bout de lame, il fut beaucoup plus silencieux les jours suivants et son rire se faisait moins entendre, les gardes l'ont donc laissé pourrir dans sa cellule.

Après ces évènements, la suite de son histoire est confuse, certains disent qu'il s'est échappé et est vivant, d'autres disent qu'il est mort pour de bon mais l'hypothèse la plus probable reste celle ou l'on raconte qui fait parti de la non-mort, ayant été asservi par des nécromanciens aussi fourbes que lui après une évasion, discrète cette fois-ci ,et serait désormais indépendant, ou dit "réprouvé"
Zsasz ne se souvient plus de son passé mais a gardé la plupart de ses problèmes, comme la schizophrénie, son caractère impulsif, ses diverses phobies, son humour décalé et sa "passion pour le théatre".
Il possède toujours son agilité mais semble relativement plus calme, si l'on ne compte pas ses crises de démence, il reste un minimum sociable si il aime bien votre tete, en parlant de tete encore sur les épaules, vous ne verrez pas son visage, comme un véritable comédien, il porte toujours un masque.
Son corps est recouvert de cicatrices en tout genre, faites par lui ou par les tortionnaires, vous ne l'entendrez plus, et vos oreilles croiront en dieu pour ça, cependant il reste un combattant à ne pas mépriser, une réelle volonté des lames.
Ah, aussi, n'oubliez pas de rire à ses plaisanteries.

(Fanmade de Victor Zsasz et Shaco pour les connaisseurs ;D)
(Histoire courte mais peu d'objets demandés : Mise a part des objets banals que je demanderai une fois en zone shop je voudrais : Casque de Mantemort - 30146 qui représente le masque et si c'est possible le sort "Bondir" car le perso est agile et peut monter assez facilement sur un toit ou un rocher, je n'en abuserai pas bien sur.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste un dernier rire.   Jeu 1 Mar - 21:42

    Ta demande est claire, précise. Ton style d’écriture dans celle-ci me plaît assez, puisque tu t’avères très pragmatique et vas directement à l’essentiel. Tu nous dresses rapidement le portrait de ton personnage, avec tout ce qui se dessine en filigrane, comme les horizons possibles, qui m’inspirent également beaucoup. (Merci.)

    Tu n’en fais pas un personnage surpuissant. Finalement, je le trouve plutôt nuancé, et l’on sait à quoi s’attendre. On ne trouvera pas extraordinaire qu’il soit doué avec les lames, puisqu’il en fait un objet de prédilection dans son existence, apparemment, un objet de culte, un Précieux, etc.

    Tu n’es pas vraiment gourmand dans ta demande. En vérité, je n’ai pas grand-chose à ajouter. C’est une demande standard pour ce que tu exiges et qui te sera accordé. Ta demande est acceptée, pourvu que tu ne profites pas de ma clémence pour changer soudainement d’opinion et en faire, une fois que tu pourras l’incarner, une bête monstrueuse que le caractère sanguin conduira à tuer indistinctement toutes les personnes, juste pour le plaisir Prends garde donc à respecter les autres joueurs et leur volonté, si tu veux échanger avec eux dans le cadre de ses crimes…

    Ta demande est acceptée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Juste un dernier rire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Acceptées.-
Sauter vers: