Partagez | 
 

 Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.   Mer 21 Mar - 16:57

Slapy le pantin,
dit Sacha Biltock
[size=18]

-« Explose cet arbre. »
J’obéis à mon professeur de magie.
C’était un homme d’un cinquantaine d’années, courbé mais
bien énergique pour son âge.

Il se nommait maitre Stan.
Sa longue barbe descendait jusqu’à son estomac, presque
comme ces cheveux noirs, commençant à devenir blancs.

Ses yeux bleus étaient très petits et cloîtrés.
J’incantais la magie des arcanes, maitre Stan en était un
grand spécialiste jadis il apprenait à la magnifique cité de Dalaran je n’en
sais pas tellement plus, car il ne parle jamais de ses exploits ni de son
passé.

Mon nom est Sacha Boé, apprenti mage de 16ans, unique
disciple de maitre Stan.

Je suis plutôt mince, les cheveux blonds et les yeux bleus
tout comme mon professeur.

Je lui ressemble apparemment, normal, c’est mon oncle, c’est
lui qui m’a éduqué à la mort de mes parents.

Mon sort prêt, je pointais ma main droite vers l’arbre et
mon sortilège en jaillit, frappant l’arbre de plein fouet dans un éclair blanc.

L’arbre se fendit seulement.
Je poussais mes mains sur mes genoux, baissa la tête et
souffla.

« Bien, tu t’es un peu amélioré, tu apprends
vite. »

Maitre Stan mentait, je n’étais pas exceptionnel comme lui,
j’étais pitoyable, je préféré les marionnettes, c’est un de mes seuls talents :
être ventriloque.

Mon prof’ n’appréciais pas :
‘Les pantins ca n’amuse que les enfants !’
‘Tu es trop vieux pour ce genre de chose !’
‘Soit reconnu dans le domaine de la magie, non des
spectacles !’

La magie, les arcanes, il n’avait que ce mot à la bouche, un
vrai fanatique !

Il est vraiment assoiffé de connaissance, de pouvoir, la
magie le rendait-il fou ?

Je crois que son cerveau a ramollit avec toutes ses
années surtout.

Maitre Stan avait passé toute sa vie sur son pouvoir actuel,
des livres à la pratique, de la pratique au savoir.

Bon, contrairement à moi, il a eut un talent pour la magie
dès la naissance, et toujours à
l’inverse de moi, il a esprit très
développé.

Et puis lui, il a eut des véritable professeur de magie,
neutre envers les élèves, moi il n’est pas du tout neutre, et parfois j’en suis
écœuré de ses remarques déplacés !

Bien sur, tout comme moi, il a lut énormément de bouquins
pour les connaissances, mais moi ça m’énerve, la magie de me plait pas ou
encore, ça peut-être un moyen de défense, bon j’suis pas un gard cherchant les
emmerdes. Je ne suis vraiment pas passionné par ça.

Il a bien sur fait beaucoup de pratique, pratique et
intelligence, sont les clés du domaine de la magie.

« J’en ai ma claque, j’arrête pour ce soir. »
Maitre Stan soupira.
« Ce n’est pas comme ça que tu deviendras un
mage ! »

« Je m’en moque, vous m’ennuyez avec votre magie, et
tout le blabla, je n’aime pas ça ! »

Je commençai à m’énerver.
« Parle moi sur un autre ton. »
« Vous m’agacer. »
« Ingrat, je t’ai éduqué depuis tout petit, je t’ai
appris la magie car tu dois être un mage, tu es mon héritier magicalement, ne
me fais pas honte ! »

« Egoiste, je m’en vais, j’ai passé 15ans avec vous, ne
pouvant réaliser mes rêves, ne pouvant avoir aucun ami, vous ne pensez qu’à
vous ! »

« Et où vas-tu, sans argent, sans aide, sans personnes
sur qui compter ? »

Il ria.
« Quitte à mendier, c’est toujours mieux que d’être en
votre compagnie. Mieux vaut être seul que mal accompagné ! »

J’emportai avec moi mon pantin préféré, Slapy,
Un pantin de bois, un mécanisme dans sa tête me permettait
de lui faire bouger la bouche et les yeux.

Ses grosse chaussures noirs étaient soudés à ses pieds et ne
s’enlevaient pas.

Sa chemise noir était déboutonnable, dessous : son
torse en bois était peint en blanc pour se faire passer pour une chemise, une
illusion.

D’ailleurs son teint de peau entier était blanc, le visage,
les mains etc.

Lorsque je le regardais l’éclat de ses yeux bleus semblaient
s’intensifier lorsque on le regarde, effet d’optique évidemment une fois
encore.

Il était bien coiffé comme les nobles, avec un grand sourire
provocateur ou moqueur, ses minces lèvres rouges étaient coupé par le mécanisme
sur sa bouche.

Environs cinq années s’étaient écoulés, je faisais et
gagnais ma vie par de petit spectacle pour les enfants, je ne mangeais que
rarement à ma faim, vivant dans une maison très pauvre d’Hurlevent.

Je n’avais aucune nouvelles de mon oncle, j’étais un
peu…Nostalgique, oui.

J’aurai bien apprécié le re-voir, sans parler de magie.
Mais si j’avais sus, je ne l’aurai JAMAIS souhaité…
Après une dur journée de travail, je rentrais dans ma
misérable demeure, posant Slapy sur un siège, j’avais du courrier, je pris la
lettre.

J’allumais une petite bougie avec une flammèche que maitre
Stan m’avait enseignait.

Tient, pourquoi ne pas utiliser les bases de ce qu’il me
reste pour animer mes spectacles, je gagnerai bien plus et serais mieux
réputé !

J’allumais avec le chandelier, tordu et montait à ma
chambre, la haut, sur mon lit, je lis la lettre déposée.

En résumé, c’était une lettre de rende-vous un monsieur
Roulter, riche noble vivant en dehors de la ville voulait une de mes
prestations pour son fils qui fêtait ses 9ans.

J’acceptais avec joie, j’aurai à coup sûr un bon pour boire.
J’avais deux jours pour m’améliorer comme un fou avec Slapy.
Le soir vint, d’après le plan, c’était plus loin d’Hurlevent
que prévus.

Sur le chemin, je pris compte que c’était louche…Pourquoi
laisser une lettre ?

Le gentilhomme ne pouvait pas se déplacer ou faire venir un
messager ?

Je n’y portais pas trop d’importance.
Je pris un sentier, la lune était en croissant, je
transportais Slapy dans une boite, gazouillant.

Puis, survint une ombre sur mon passage, elle m’envoya un
puissant trait d’arcane, j’haletai difficilement, je perdais alors connaissance
avec une terrible blessure au ventre.

Je crois qu’on me portais, j’étais mal à l’aise.
Bâillonné je poussais un gémissement,
ensuite reçus un coup sur la tête.

A mon second réveil, j’étais allongé sur un lit de paille.
« Cher Sacha, tu te réveilles à temps… »
L’ombre alluma une chandelier, éclairant son visage…Maitre
Stan. !!!

Il m’ôta la corde m’empêchant de parler.
« Maitre Stan ?! »
La douleur au ventre me faisait terriblement mal, il me
fallait un docteur.

Il caressait sa longue barbe blanche à présent.
« Relâchez moi ! »
« Pas encore… »
Il semblait incantait, je ne voyais pas ses mains après
avoir terminé de caresser sa barbe.

J’avais les oreilles bouchés et entendais très mal.
Il reprit la conversation.
« Tu m’as laissé tomber. »
« Vous étiez omnibulé par votre magie, vous me
forciez ! »

« Dans ce cas je le suis toujours. J’ai même appris une
autre forme de magie. »

Je redoutais le pire.
« Laquelle ? »
« La magie noir. »
Il souriait sous sa longue barbe.
« Particulièrement une pour toi. »
Je commençais à paniquer, ses yeux étaient froids, plein de
haine.

« Quoi ? »
Il ouvrit la boite de Slapy, m’observa et ricana, il agitait
Slapy dans ses mains.

Je ne comprenais pas trop.
« Une petite marionnette à mon service. .Pas mal. Je
vais transférer ton âme dans ton pantin. Allez, je suis bon prince, tu pourras
te mouvoir et peut-être même parler. »

Il lança son sort sur moi d’un bras, et de l’autre sur le
pantin.

Je me sentis aspirer, je fus éblouis ensuite. J’ouvrit les
yeux.

Ca avait loupé ?
Non ! J’apercevais mon corps s’écrouler au sol,
inanimé.

Maitre Stan semblait fatigué mais parvint à bruler mon
ancien corps.

C’était horrible, je voulais me cacher, pleurer mais ne
parvint à bouger.

Je regardais ma main de bois.
« Et
maintenant… »

Il insuffla une sorte de sphère arcanique en moi.
Je parvenais à bouger mes membres, la tête le bassin…
« Parle, esclave . » Ordonna t-il.
Ma mâchoire s’ouvrit vers le bas .
« Rendez moi mon corps monstre ! »
« Impossible…Slapy
hein ? »

Il tourna les talons et me fit signe de venir.
Je le suivis, il marchait lentement.
Dur d’escalader les marches avec un corps diminué de moitié
voir moins mais bon.

Maitre Stan me saisit par le col.
« En cage. »
Ha, ça non je devais me rebeller, il attrapa d’une
main la clef, la mit dans la serrure et
tourna dans un sens, puis dans l’autre pour l’ouvrir.

Je le gifla de toute mes forces, il avait la joue rouge et
me lâcha au sol.

Le bruit de mes fesses en bois frappant le sol firent un
bruit sourd.

J’en profitais pour m’enfuir et me cacher derrière un
meuble.

« Sacha, tu n’iras pas bien loin ! »
hurlait-il en se frottant sa joue.

En catimini je partais vers ce qui semblais être la cuisine.
Je saisi un long couteau, puis m’approchant furtivement du
démoniste.

« Petit pantin ? Petit, petit, on ne joue
plus, il me reste suffisamment de puissance pour te nuire ! »

Quel idiot, je pus le repérer sans difficulté, il brayait de
peur sûrement, ou par provocation pour que je lui fasse face.

Il tournait autour du buffet, j’escaladais l’armoire,
attendant qu’il passe sous le couteau à deux mains.

Le moment vint ! Je lui bondit sur la tête m’accrochant
à sa longue tignasse et planta le couteau d’un main dans son dos.

« GAHHH…Arrête esclave. »
Il était gaga ou quoi après ce qu’il m’avait fait, pas
question !

Le vieux mage s’écroula à genou.
Je lâchai ses cheveux et lui envoya un bon coup de pied dans
la blessure.

Il hurlait de douleur, je lui fis fasse.
Le vieil homme était désormais à quatre pattes, crachant au
sol du sang.

Il tremblait de l’hémorragie, luttant pour ne pas céder.
Maitre Stan fut prit d’un mouvement de terreur et essaya de
reculer en arrière.

Voir le pantin, le sourire aux lèvres, moqueur, agitant un
couteau ensanglanté…

Oui, il devais avoir très peur.
Mais je n’étais pas amusé malgré le visage de Slapy, au
contraire !

Pour la seule fois de ma vie, j’étais en colère, envies de
folie meurtrière sur cet homme.

« A..Arr..Arette ! »
Je lui envoya un coup de pied dans la tête.
Par chance il était à manque de mana et surtout de vitalité.
Puis j’enchaîna par coup de couteaux dans les mains, montant
jusqu’au épaule pour qu’il se vide de son sang.


(Scène manquante pour ne pas
effrayer les jeunes enfants.)


Le corps du vieux mage gisait sur
le parquet, entouré et recouvert de sang et de multiplie troues causés par un
couteau.

C’est finis pensais-je.
J’ai une énorme rancœur envers les
démoniste,

Et je vous l’avoue parfois, lorsque
qu’un est imprudent il m’arrive de l’assassiner.

En tout cas ceux qui n’ont pas la
puissance pour découvrir qui je suis.

La magie noir dans mon corps de
bois peut se faire sentir, je préfère même aujourd’hui éviter les grandes
villes. Je voyage souvent clandestinement par l’intermédiaire de navires.

Les marins regardent souvent mon
sourire provocateur.

«Mais… d’où sort ce
pantin ? »



Explications :



Maitre Stan a appris la magie noir
(Âme.) peu de temps après le départ de son neveu, la magie arcanique l’avait
dépassé et rendu agressif, fou.

Il rejoint alors un groupe de
démonistes, il s’est fait enseigner cette magie et parvint à la maitriser en
peu de temps grâce à sa puissance de mage. Ils testaient sur des animaux, ses
atroces expériences. Il souhaitais se venger de Sacha, mais peut-être avait-il
un autre but en tête ?

Quand il se sent prêt, il part du
groupe et apprend par hasard que Sacha Biltock faisait des spectacles de
marionnettiste . Il décide de ralentir ses projets et de punir son neveu,
il lui fait parvenir une lettre, et l’invite sous un faux non.














Dernière édition par Lurhb le Mer 21 Mar - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.   Mer 21 Mar - 16:58

Ps: Je ne sais pas pourquoi il y a autant d'espaces sur la droite comme entre chaques lignes...Désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.   Mer 28 Mar - 8:05

Alors alors alors...

Il y a quelques fautes qui auraient pu être évitées, je pense, mais c'est plutôt correct.
Je verrai avec le staff si le coup du démoniste parvenant à transférer l'âme est possible, par contre, je n'ai pas bien compris l'histoire avec la magie noire dans ton corps. Tu la manipules, ou c'est la trace laissée par le démoniste ?

Voilà, en attendant une réponse, je permets de ton donner mon avis qui s'avère être positif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.   Mer 28 Mar - 14:14

La magie noir est une trace laissés... Un démoniste de puissance magique normal peut la sentir ou quelqu'un qui sent les auras...Cætera. Après...Je suis inoffensif. Je ne manipule aucunes magies. Pour le coup du transfert j'en avais parlé à Meca.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.   Mer 28 Mar - 16:26

Demande validée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Slapy le Pantin, dit Sacha Biltock.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Acceptées.-
Sauter vers: