Partagez | 
 

 Un mince fil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un mince fil   Sam 31 Mar - 18:02

Partie hrp:

Donc, avant tout je vous remercie de lire cette demande.
Pour cette histoire je demanderais:

Le droit de jouer un chasseur des ombres troll.
Le titre champion: (id:218)
Croissance: (id:94640) (Mon troll étant un peu plus grand que la normal.)
Sifflet du raptor de guerre noir: (id:29472)
Onde de choc: (id:87759)
Rayon de bronze du gardien du Repos du ver: (id:55841) (rayon électrique ou éclair)
Tabard sombrelance: (id:45582)
Lames de la croix de sable: (id:47660)
Et les objets suivants(sauf le casque): http://fr.wowhead.com/transmog-set=427

Partie rp:

*Un livre fais de cuir tribal relié à la main et gravé du nom Rol'kal est posé sur une table grossièrement faite en bois dans ce livre on, voit des écritures.*

Legba est le maître des mouvements rapides. Par lui, le chasseur des ombres apprend à acquérir une grande vitesse ainsi que ses alliés.

Lukou est le Loa de la guérison et du sursis. Elle accorde au chasseur des ombres la capacité de guérir ses alliés. Avec un mot, le chasseur des ombres peut invoquer une pluie scintillante d'énergie positive, qui tombe du ciel pour guérir tous les alliés vivants qu'il touche.

Samedi est le Loa des morts et du sommeil. Aux yeux de Samedi, les non morts sont les abominations qui devraient être détruites. Un chasseur des ombres avec cette capacité peut tuer un non mort avec une attaque de mêlée normale. Si le chasseur des ombres frappe accidentellement une créature qui n'est pas morte vivante, le coup n'a aucun effet.

Shango contrôle le royaume de tempêtes et il garde les secrets de la foudre et du tonnerre. Par la canalisation de la fureur de ce Loa puissant et souvent imprévisible, le chasseur des ombres peut jeter un éclair qui inflige beaucoup de dégâts électriques.

Ogoun, le Loa de guerre, enseigne au chasseur des ombres à placer des malédictions sur ses ennemis. Le chasseur des ombres peut changer un individu ciblé en grenouille. Cette capacité fonctionne comme le sort de polymorphe des mages sauf que cela maintient toujours la cible en grenouille.

Dambala, le Loa des serpents et de la trahison, enseigne au chasseur des ombres à déplacer rapidement et silencieusement en acquérant la forme d'un serpent.

Un troll d'une grande taille vient rechercher le livre de cuir sur a table le rangeant dans sa sacoche accrochée à sa ceinture avant de repartir.

Ce troll ayant les cheveux rouges une grande coupe en brosse des peintures sur son visage est visible et porte une tenue de maille et un masque de cérémonie Rush'Kah.
Il s'appelait Rol'kal un troll d'une grande taille un peu plus grand que les trolls de son clan c'était un sombrelance avec de longue défense recourbé et quelque peinture sur le visage.
Il portait une tenue de maille avec un grand collier fait de dents et un glaive sur le côté un masque sur la tête comme la tradition l'exigeait.

Les traditions étaient pour lui un fondement de la société troll un héritage qu'il ne fallait jamais oublier mais, quelque pratique pouvais être changé c'est ce qu'il pensait et gardais à l'esprit.
Portant un grand glaive dans sa ceinture recourbé des deux côtés assez légers et facile à manier et une hache de jet dans son dos elle était couverte de sang séché et était assez vieille vue le temps qu'elle avait passé avec le grand troll.

Il courait à grands pas dans la jungle soulevant de la terre derrière lui puis il s'arrêta et regarda a terre retournée et un peu plus loin une trace de patte un tigre surement il décida de pisté celui-ci pour se réapprovisionné.

Regardant les traces de pas à moitié effacé il marcha pendant une heure au moins pour enfin trouver un point d'eau et le tigre qui buvait l'eau calmement sans ce douté de ce qui allait ce passé pour lui.
Il détacha son hache de jet de son dos puis la leva se concentrant il était à environ cinq mètres de sa cible et le tigre arrêta de boire il s'était désaltéré et il allait partir mais, au moment où il bougea sa patte la hache vola en pleine tête et fendit le crane de la créature.

Il approcha doucement et décrocha la gourde qui était accrochée à sa ceinture gardant un oeil sur sa proie puis rempli sa gourde au point d'eau avant de la fermer puis de la ranger.
Sa main glissa et pris un petit couteau qui était accroché à sa ceinture et il commença à dépecer l'animal soigneusement ne prenant que les bonnes parties rangea son couteau avant de rattacher sa hache et d'installer un petit camp un peu plus loin.

Le feu crépitait et flamboyait les morceaux de viandes cuisait, quant au troll il était là a aiguisé sa hache attendant que la nourriture soit cuite et qu'il puisse manger la viande qu'il a dépecé sur le tigre précédemment tué.

Une fois le repas prêt il mangeât la viande rapidement et éteignait le feu mesure de précaution pour ne pas que les bêtes soient attirées pars l'odeur de la viande qu'il avait fait cuire sur le feu puis colla sa tête contre un arbre et ses souvenirs défilait dans sa tête.

Deux enfants trolls jouait près du village de Sen'jin se regardant en souriant il courrait dans tous les sens et se dirigèrent vers la montagne en riant et jouant à se battre un deux était Rol'kal il avait déjà une plus grande taille que les trolls de son âge l'autre s'appelait Sal'vin c'était un troll avec de longue défense.
Il fonçait un sur l'autre se sautant dessus l'un sur l'autre Rol'kal avait un avantage contre l'autre troll le plaquant au sol mais, fut repoussé assez rapidement pars Sal'vin qui reculait puis courrait pour se cacher pendant que notre ami enleva la poussière de ses yeux puis courra après son compère.

Il le chercha partout et parti vers la montagne pour le chercher pensant qu'il s'était caché en hauteur cherchant derrière toutes les mottes de pierres puis il aperçut une silhouette au loin un sourire puis se précipita vers la silhouette.
C'était un tranchecrin il l'avait repéré et le chargeât lui enfonçant sa défense dans l'épaule il se colla contre la pierre se trouvant derrière l'épaule bien amoché, il regarda le tranchecrin un regard noir la bête recula d'un cou surprise puis chargea le jeune troll Rol'kal croyait sa fin venue et ferma ses yeux.

Un troll d'une grande taille masqué jeta une hache en plein entre les yeux de la créature qui tomba a terre net notre compère ouvrit les yeux vit seulement les formes du troll sa vision était floue puis il tomba a terre le grand troll ramassa son hache puis la rattacha son masque cachait son visage puis il prit le jeune combattant puis se dirigeât vers le sud.
Bandé notre combattant en herbe se réveilla dans une tente la douleur à son bras lui confirma qu'il était vivant puis tenta de se levé mais, tomba dans un grand bruit qui avertit le troll qui avait sauvé Rol'kal.

Le troll dit au petit guerrier de se coucher et qu'il était encore trop faible pour se lever ou faire encore un mouvement d'épaule il trouvait déjà sa impressionnant que le jeune troll se réveille déjà malgré son âge.
Notre jeune ami lui demandais comment il avait réussi à abattre la créature qui avait réussi à se défaire si facilement de lui puis le grand troll expliqua qu'il avait aperçu le jeune troll sauté sur le tranchecrin puis il se dirigea avec rapidité près du troll et qu'il lança sa hache sur la bête enragé et pris le troll avec lui pour partir à son camp.

Le jeune troll est impressionné pars la performance et pars le masque qui cachait le visage de ce troll et lui demanda ce qu'il était et ce qu'il venait faire ici curieux et avide de réponse.
Le troll lui raconta qu'il était chasseur des ombres et qu'il voyageait pour aider les gens et pour renforcer son pouvoir et lien avec son loas il était assez musclé et une longue entaille parcourait son torse robuste et musclé il avait la carrure des plus grands guerriers.

Le jeune guerrier impressionné il avait lu des récits sur les trolls qui étaient devenus chasseur des ombres et on comptait leurs pouvoirs dans le village notre chef Vol'jin était un d'entre eux.
J'étais heureux de rencontrer un de ses fiers héros et je décidai de lui demander de m'entraîner le grand troll rit aux éclats et lui dit que j'étais trop jeune pour devenir un de ses chasseurs et pas assez robuste et que je ne tiendrais pas longtemps aux rythme de l'entrainement.
Je grommelais longuement puis insista longtemps mais, on me refusait toujours l'entrainement qui devrait commencer tout de suite notre jeune amis réfléchit puis sur un coup de tête il dit qu'il ne bougerait pas de là tant que le chasseur des ombres ne lui apprendrait pas tout ce qu'il savait et que lui-même devient un des chasseurs des ombres de sa tribu.

C'est ce que le jeune troll fit il s'installât puis se coucha et ne bougea pas il avait une grande force mentale et tiendrais même s'il devait y mourir il resterait la jusqu'à ce qu'on accepte sa requête.
Je restais deux jours et deux nuits mon ventre criait famine et je commençais à être déshydraté, je tombais a terre je me suis évanoui je n'avais plus assez de force pour continuer et le grand troll me rattrapa lui faisans boire de l'eau et me coucha réfléchissant à la demande du jeune troll.

Le jeune guerrier se réveilla il avait un plat de viande à côté de lui il prit le morceau et le mangea rapidement il faillit s'étouffer mais réussi à avaler le gros morceau coincé dans sa bouche.
Puis le grand troll entra doucement dans la tente puis regarda le jeune troll en souriant le petit guerrier lui répliqua qu'il n'abandonnerait pas tant qu'il n'accepterait pas de l'entrainer il déposa le morceau de viande non terminer.

L'enfant troll avait du courage et il ne bougerait pas si facilement quant au troll, il était assez déterminé et pourrais le jeter d'un seul coup de pied.
Peut-être que le jeune troll rappela au chasseur des ombres lui quand il était jeune, ou alors était-ce simplement le regard du jeune troll mais, le troll âgé accepta d'entrainer celui qui apparemment allait devenir son successeur.

Le troll lui demanda de manger pour reprendre des forces avant de débuter l'entrainement et il parti en dehors de la tente chercher les équipements de son jeune élève.
Rol'kal fier de lui et heureux de la vie qu'il allait commencer mangea jusqu'à presque s'étouffer et cracha plus d'une fois sa nourriture.

Et voici que débute mon histoire.

Quand le troll réapparut il tenait dans ses bras une armure légère, une hache de jet très bien entretenue et un glaive très lourd que je ne pourrais sûrement pas manié maintenant.
Il déposa tous ses objets devant moi et me dit d'enfiler l'armure et d'accrocher les armes à celle-ci, avant de sortir dehors pour commencer immédiatement mon entrainement.
Je m'exécutai tachant de resserrer les sangles qui tenaient mes armes mais, assez pour décrocher très rapidement ses armes puis, je sortis dehors ou j'ai vu que le chasseur des ombres avait préparé tout un tas d'objets fait pour mon entrainement.

Il me dit que tous cela serait pour plus tard et que pour l'instant nous devions commencer pars renforcer ma masse musculaire pour pouvoir suivre l'entrainement rigoureux qui allait commencer une fois que j'aurais la condition physique suffisante pour pouvoir y résister.
Donc nous commençâmes simplement pars une course mais, c'était une course assez longue pour faire rentrer mes pieds et les faire ressortir pars ma bouche.
Donc il me dit simplement de le suivre, aucune pose ni de boisson dans ce désert de poussière, j'allais simplement devoir courir la distance demander sans broncher.

C'était plus facile à dire qu'à faire bien sûr, car dès que j'ai fit le tiers de la course mes pieds étaient assez endoloris pour qu'il tombe comme des noix sur le sable chaud.
Je savais évidemment que l'entrainement serait dur et que j'aurais du mal mais, me faire lâcher dès le début ça je ne pouvais pas accepter.
Je continuais donc malgré la douleur qui avait envahi mes pied car, si je devais abandonner cela serait parce que je suis mort et pas avant, sûrement pas.

Je courrais, mes défenses s'agitant dans tous les sens et moi essayant de garder le maximum de salive pour ne pas être déshydraté pendant cette course qui ressemblait de plus en plus à un entrainement des plus intensif ce qui me fut comprendre le type d'entrainement que je subirais plus tard.

Quand la course s'arrêta après un certain moment, je tombai à terre épuisé et complètement paralysé enfin c'est ce que je pensais en tout cas. Quand le troll s'estima satisfait de la distance parcourue il dit que nous allions passer à un entrainement qui pourrait me permettre de reposer mes jambes mais, pas mes mains. Donc nous allâmes nous installer près du campement pour commencer le prochain entrainement. Il me dit de me mettre dans une position qu'il me montrait et de faire des pompes pour augmenter les muscles de mes bras. Je pensais au début que cela serait assez facile mais, j'en fus mille ce qui eut pour effet de me faire tomber en miette. Je m'évanouis tellement l'effort était grand.

Je reprenais peu à peu conscience et je comprenais tout ce qui m'attendait et que je terminerai l'entrainement bien plus fort que ce que je l'avais espéré. Mais, finalement l'ancien chasseur de tête troll rentrait dans la tente et me demanda si cela allait mieux. Je lui répondis que cela pouvait mieux aller mais, que j'étais prêt à recommencer l'entrainement. Car, si je ne m'y mettais pas sérieusement mes efforts ne serviront à rien et ceux de mon maitre aussi.
Donc je me levai, mon corps ayant récupéré de mon dernier entrainement. Nous commencions donc pars la même course que hier et finirent pars un entrainement au lancer de hache. Entre temps nous avons bien sûr fait des pompes ainsi que porter des poids. Mais, ce qui m'intéressait le plus était cet entrainement au lancer de hache. La posture de lancer et la visée était les débuts de cet entrainement. Ce qui semblait légèrement différer dans les prochains jours se fut la distance parcourue à la course.

Car chaque jour qui venait mon entrainement devenait plus dur que cela soit la course ou on me rajoutait de la distance. Les pompes que je faisais désormais sur les poings et plus qu'avant et aussi au porter de poids ou on me rajoutait du poids. Mon buste se taillait, mes jambes se raffermissaient et peu à peu je devenais plus musclé et bien plus fort. Après un an, mes entraînements se terminèrent et laissaient place à la traque, à l'entrainement avec ma double lame et au lancer de hache. Ma visée avec la hache devenait meilleure et je commençais à attendre toujours ma cible mettant plus de distance entre elle et moi. Je commençais l'entrainement à la traque, savoir reconnaitre les empruntes, savoir de combien de temps il me faudrait pour les rejoindre et savoir les débusquer dans les pires endroits. Puis, se fut le tour de ma double lame essayant de la manier sans me blesser car, la double lame était une arme à double tranchant.

Bon nombre de blessure mon été infliger pendant cette entrainement mais, chaque jour était enrichissant. Je me demandais tout le temps ce que mon maitre me préparait pour le lendemain et le soir venu j'étais toujours content de cette journée gratifiante en effort. Je me demandais ce qu'il pouvait m'arriver et donc quand j'allais me coucher, j'étais serein et voilà une autre année qui était passée.

Le lendemain matin, mon maitre me lâcha dans la forêt avec l'ordre simple de trouver la nourriture pour aujourd'hui et de remplir d'eau un sceau. Donc je m'attelai à la tâche m'apprêtant à pister une créature dans le sable. Je commençais à ratisser le sol avec mes yeux à la recherche d'une quelconque trace d'animal pouvant apaiser la fin de mon maitre ainsi que la mienne. Je trouvai une emprunte de sanglier et en la regardant j'ai pu voir qu'il n'était pas passé il y a longtemps. Donc, je me focalisai sur cette trace encore fraiche et la suivi jusqu'à ce que je voie le sanglier au loin. L'animal à longue défense se tenait devant moi, j'ai mis la main sur ma hache de jet, décrochais lentement ma sangle et pris en main l'arme prête à la lancer au moindre mouvement.

La bête se prépara à partir mais, j'avais déjà eu le temps de la viser et ma hache fendit l'air avant de fendre la tête de l'animal qui trouva la mort sans douleur. Je m'avançais pour récupérer ma hache de jet et la viande de l'animal. J'ai pris ma hache avant de dépecer la chair de notre plat ce soir. Quand j'eus finis de dépecer la bête, j'entendis un bruit familier, un bruit qui me rappelait beaucoup de choses. Un tranchecrin se tenait derrière moi avec sa hache prête à s'abattre sur moi.

Le bruit m'avertis et, j'évitais de peu l'arme grossière de l'humanoïde derrière moi. Le tranchecrin ne s'attendait pas à la suite et dans un grand fracas, j'abattis ma hache de jet sur sa tête lui fendant d'un coup.

J'ai compris que ma force avait bien grandis et que maintenant, j'étais suffisamment fort pour subir la suite de l'entrainement de mon maitre. Donc, je séparais la tête de l'humanoïde et avec la chair de l'animal précédemment abattu, je partis retrouver mon maitre qui m'attendait sûrement depuis un bon moment.

Je rentrais donc au campement avec la tête et quand mon maitre me demanda comment la chasse s'était passée je lui relatais les faits dont j'avais été témoins. Mon maitre n'arborait aucune expression derrière son masque symbolique et me félicita et me dit que dans six mois nous pourrions commencer le prochain entrainement et qu'en attendant je devais m'appliquer à celui qui m'était imposée maintenant.

Donc pendant les mois qui suivirent, je donnais tout ce que j'avais dans les entraînements qui m'était imposée et je fus d'énorme progrès dans le maniement de la hache de jet et dans celui de ma double lame.

Et après le sixième mois, je fus le choix le plus important de ma vie et pour que mon peuple soit fier, j'ai pris ce choix. J'ai décidé de subir les rites sombres et de marcher sur la fine ligne qui sépare la lumière et l'ombre.

D'endurer toutes les souffrances possibles pour aider mon peuple et vivre dans ce monde qui est sur le point de connaitre bon nombre de tournant. Donc, ce matin mon maitre me réveilla et me dit de venir. Il me dit qu'il avait caché mon masque de Cérémonie Rush'Kah et que je devais le trouver grâce à ma perception et mon lien avec le pouvoir qui est dans l'objet. Et donc, mon maitre me lâchait dans la nature et je devais trouver ce masque pars ma propre volonté.

Donc, je commençais pars fouiller ce désert dans les moindres recoins, espérant tomber avec chance sur l'objet tant convoité. Mais, je n'avais aucune chance de le trouver comme ça même si je connaissais de fond en comble ce désert. Je savais que chercher à l'aveugle ne rapporterais rien et que je devais chercher à des endroits précis. Mais, ou pourrais-je chercher dans un endroit si vaste où je n'aurais aucune chance de ratisser tous les endroits de cette terre aride. Puis, je réfléchis et me concentra me demandant ou mon maitre aurait bien pu cacher le masque qui m'aiderait dans ma quête de pouvoir et de dignité pour défendre mon peuple. Je réfléchissais à l'endroit où l'ancien chasseur de tête aurait mis le masque de cérémonie. Puis, dans un éclair de révélation je pensais qu'il l'aurait mis dans un endroit qui m'a marqué et j'ai donc courus vers l'endroit où nous nous sommes rencontrés.

Et quand j'arrivais à l'endroit où mon destin a pris une tournure dont je ne m'attendais pas, je trouvai le masque près du rocher qui portait de mon sang sécher. Je décidais d'avancer prudemment n'étant pas très sûr de ce que le masque contenait et quand j'arrivais près du masque. Je décidais de l'agripper et de le porter à mon visage avant de l'emboiter dans ma tête et soudain une déferlante d'énergie se déversa dans moi et en laissant cette énergie entrer en moi je m'évanouissais à cause de celle-ci.

Quand je me réveillai, mon maitre était là, penché au-dessus de moi regardant mon état pour voir à quel point l'énergie déverser en moi avait influé sur mon esprit. Quand j'ai repris conscience, il me demanda d'expliquer en détail ce qui c'était passeé et comment j'avais trouvé le masque. Je lui expliquai donc tous ce qu'il s'était passé avant de m'évanouir puis, il me dit que j'avais réussis cette épreuve et que maintenant l'entrainement allais commencer mais avant, il m'expliqua que le masque des chasseurs des ombres était un lien avec les loas et qu'il me permettrait de canaliser leurs pouvoirs mais avant, je devais méditer.

Il me demanda de me lever pour commencer à méditer, ce que je fus avant de le suivre en dehors du campement. Nous nous installâmes sur une pierre chaude et nous commencions à explorer notre esprit et à éradiquer toute pensé qui pourrait nuire à notre victoire. Car il fallait que je puisse endurer les pratiques rituelles et les rites sombres, que je suive les pas des chasseurs des ombres sur la mince ligne séparant l'obscurité de la lumière. Je serai souvent mal compris mais, je serais respecté pars ceux qui ont demandé mon aide, pour que disposent de pouvoirs à faire frémir dans le but de protéger mon peuple. Je dois compter sur ma foi dans les Loas et en la capacité que j'acquerrais à communiquer avec eux. Je passerais sûrement beaucoup de temps à entretenir le lien que j'ai avec le Loa qui m'aidera dans mes aventures grâce à la prière et pars des rites.

Mais, tout ceci en voudrait le coup car, j'acquerrais non seulement une puissance suffisante pour combattre les ennemis du peuple mais, je gagnerais beaucoup en sagesse. Après six heures de médiation, nous rentrâmes pour nous reposer et commencer mes premiers pas de communions avec les plus tard.

Un mois venait de passer, je n'avais fait que méditer pendant tout ce temps et je ne savais pas quand je commencerais à communier avec les loas et je commençais à devenir impatient. Puis un matin, mon maitre c'était déplacé pour me réveiller plutôt pour commencer une autre leçon. Il commençait à m'explique que les loas étaient des esprits puissants. Ces esprits sont des entités qui accordent des pouvoirs extraordinaires à leurs fidèles. En faisant appel à ces esprits, le chasseur des ombres gagne des bénédictions spéciales avec lesquelles il peut combattre l'obscurité et aider ceux dans le besoin. Les capacités accordées varient selon le Loa auquel le chasseur des ombres fait appel. Et qu'il y avait six loas principaux chez les chasseurs des ombres.

Legba est le maître des mouvements rapides. Par lui, le chasseur des ombres apprend à acquérir une grande vitesse ainsi que ses alliés.

Lukou est le Loa de la guérison et du sursis. Elle accorde au chasseur des ombres la capacité de guérir ses alliés. Avec un mot, le chasseur des ombres peut invoquer une pluie scintillante d'énergie positive, qui tombe du ciel pour guérir tous les alliés vivants qu'il touche.

Samedi est le Loa des morts et du sommeil. Aux yeux de Samedi, les non morts sont les abominations qui devraient être détruites. Un chasseur des ombres avec cette capacité peut tuer un non mort avec une attaque de mêlée normale. Si le chasseur des ombres frappe accidentellement une créature qui n'est pas morte vivante, le coup n'a aucun effet.

Shango contrôle le royaume de tempêtes et il garde les secrets de la foudre et du tonnerre. Par la canalisation de la fureur de ce Loa puissant et souvent imprévisible, le chasseur fantôme peut jeter un éclair qui inflige beaucoup de dégâts électriques.

Ogoun, le Loa de guerre, enseigne au chasseur des ombres à placer des malédictions sur ses ennemis. Le chasseur des ombres peut changer un individu ciblé en grenouille. Cette capacité fonctionne comme le sort de polymorphe des mages sauf que cela maintient toujours la cible en grenouille.

Dambala, le Loa des serpents et de la trahison, enseigne au chasseur des ombres à déplacer rapidement et silencieusement en acquérant la forme d'un serpent.

Ce que je m’empressais de noté dans le cahier donné pars mon maitre il y a deux semaines.
Il m’expliqua comment je devais entrer en communion avec le Loa avec qui je désirais créer un lien et comment l’entretenir avec des rituels et des prières et comment canaliser son énergie. Puis, il me laissa une journée pour choisir avec quel Loa je voulais créer ce lien particulier. Donc je partis méditer en pensant à tous les Loas et ne sachant pas lequel je devais servir.

Legba serait un bon Loa mais, je miserais plus sur la force.

Lukou me permettrait de soutenir mes alliées et de les guérir.
Samedi m’aiderais beaucoup contre les non-mort mais, ce n’est pas le seul danger qui menace mon peuple.

Shango c’est lui que je voulais servir, parce que c’est son pouvoir qui me permettrais de protéger le mieux mon peuple contre les menaces qui le guette.

Le lendemain, je donnais ma réponse à mon mettre et les raisons de cette motivation. Mon maitre me dit que c'était ton choix et que tu n'avais pas à te justifier et que maintenant il allait m'apprendre à communié avec le Loa que j'avais choisi ou plutôt je pensais que c'est lui qui m'avait choisi. Il m'a apprit en méditant à me servir du masque que j'avais acquis il y a six mois pour communier avec ce loa et quand j'entrai en communion avec ce Loa, je ne vous raconterai pas le jugement mais, j'ai compris pourquoi il m'a choisi et ce pourquoi se pouvoir pourrait m'aider.

Quand je revins à moi, je voyais mon maitre devant moi se préparant à me secouer, j'ai compris que j'avais été absent de ce monde bien longtemps. Il m'expliqua en quoi consistera la suite de mon entrainement et qu'à la fin je pourrais partir pour servir fièrement le peuple qui m'avait vu naitre. Donc je passais des mois à tenter de canaliser le pouvoir de mon Loa priant et accomplissant diverse rituel pour entretenir mon lien avec lui mais, je n'oubliais pas de m'entraîner au maniement de mes armes.

Ce n'est qu'après deux ans que je réussis à canaliser la puissance du Loa avec lequel j'avais établi un lien, cet entrainement avait été dur. J'avais été épuisée chaque jour et je m'étais évanoui plus d'une fois, bien sûr j'avais eu bon nombre de blessures parce que j'avais raté bon nombre d'éclair qui avait fini par exploser pars terre me faisans voler plus loin. Et bien sûr cet entrainement avait été tellement dur que j'avais encore gagné en force musculaire ainsi que spirituel car, j'étais maintenant plus grand que les trolls de taille normale et plus musclé.

Bientôt, j'étais devenu assez fort pour partir et augmenter moi-même mon pouvoir mais, je ne voulais pas quitter l'homme qui avait de moi ce que je suis et qui avait forgé mon caractère, il était maintenant pour moi un père ainsi qu'un maitre. Le lendemain, il me dit que j'étais enfin prêt à partir de tout seul arpenter le monde et protéger notre peuple contre le bon nombre de danger qui planait dessus maintenant. Bien sûr, je rechignais un peu à partir mais, j'ai compris que maintenant j'avais gagné un statut et que je ne pouvais pas aller à l'encontre de celui-ci.

Donc six mois plus tard, le lendemain, je partis vers le point de rendez-vous dans Sangleronce ou je me trouvais déjà.. Mon maitre avait reçu une demande pour aller aider le village à la demande d'un autre troll. Apparemment, il subissait l'attaque de troll qui pillait leur caravane. Cela m'étonnait car, je ne pouvais pas imaginer de troll foncièrement mauvais. Mais, pour être sûr, je pris le chemin du point de rendez-vous. Après cinq jours de marche j'arrivai enfin au point de rendez-vous, je vis un troll accompagné d'une petite créature verte appeler un gobelin. Je commençais à comprendre pourquoi un troll emmenait une carriole commerciale. Puis je me réfugiai dans la caravane marchande pour être sûr de ne pas être repéré en cas d'attaque.

Nous longeâmes la route doucement au rythme des chevaux qui tiraient la carriole, ce beau paysage m'intriguait, toute cette verdure me plaisait et ces grands arbres. Je me dis que cet endroit serais parfait pour chasser le gibier, en-même temps ils paraissent abondant dans cette grande région.

Puis, ce que je redoutais arriva, des trolls surgirent de diverse cachette d'où ils nous épiaient et ce préparais à prendre possession de la marchandise mais, je sortis violemment de la carriole. Les trolls surpris reculaient, j'ai pris ma hache de jet et la lança elle fendit le torse d'un troll puis je dégainais mon glaive et exécutais un mouvement rapide qui abattis un autre troll. J'avais gagné au moins l'effet de surprise, puis un autre troll essaya de me charger mais, je canalisai la puissance de l'entité qui m'avait choisi et lui envoya un éclair ce qui le fit tomber inanimé au sol dans un grand fracas. Le gobelin me remercia et nous fîmes le reste du voyage jusqu'à Baie-du-butin avec la carriole.

Le gobelin avait peur que les trolls reviennent mais, je savais qu'il ne reviendrait pas avant un moment, sûrement seront-il surpris de ne pas revoir leurs hommes revenir et n'en renverrait pas avant longtemps à mon avis. Je continuai ce voyage pendant encore une journée campant dehors, ce qui ne me déplut pas tellement le paysage était beau et que le temps était agréable. À mon réveille je partis méditer puis, en revenant j'ai vus que tout était prêt pour partir donc nous reprîmes les chemins et en après-midi nous arrivâmes dans Baie-du-butin là le gobelin me remercia et me demanda pourquoi je n'irais pas en Norfendre participer au tournoi d'argent. Je lui ai répondus que je n'avais pas reçu de demande pour m'y rendre. J'ai maintenant 27 ans et je veux devenir plus fort pour honorer ma race.


Dernière édition par Elralia le Mar 3 Avr - 20:46, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Suite.   Sam 31 Mar - 21:00

Deux années c'était passé depuis le sauvetage du gobelin, j'avais eu bon nombre de demande pendant ce temps et j'essayais d'aider du mieux que je le pouvais mon peuple. Nombre de fois j'ai aidé ma race à survivre face aux menaces et un jour, j'ai reçus une invitation au tournoi d'argent. Cet étrange tournoi dont je ne savais pas grand-chose m'avait quémandé pour représenter mon peuple. J'appris que ce tournoi était un rassemblement de personne choisie dans chaque peuple pour le représenter et combattre fièrement pour celui-ci.

Pour gagner et couvrir d'honneur mon peuple, j'étais prêt à donner tout ce que j'avais et donc je me rendis en Norfendre après un voyage d'un mois.

Après avoir traversé le continent gelé, j'arrivais enfin dans l'enceinte du tournoi d'argent. J'étais prêt à en découdre et le fait d'avoir côtoyé d'autre aspirant pendant tout le voyage me donna envie de sauter directement dans l'arène. Je me rendis dans le pavillon de la horde ou la lettre me demandait de m'adresser au maitre d'arme de ma race.

Quand j'arrivais dans la très grande tente, je rentrai et me tourna vers le troll maitre d'arme, celui-ci me gratifiait d'un grand bonjour et m'expliqua ce qui allait se dérouler. Je commencerais pars aller me présenter près de l'elfe au centre de la pièce, puis je subirais un entrainement avec le maitre d'arme avant de commencer mon premier combat dans une semaine à compter de maintenant.

Le maitre d'arme me traîna pars le bras et pars pur hasard on m'a appris qu'il était lui aussi un chasseur des ombres, cela me soulageait légèrement car, je n'allais pas tomber dans les mains de quelqu'un qui ne connaissait pas nos pratiques. Il me lâchait et pris dans une malle une armure de maille souple et résistante.

Je l'enfilai ensuite je le suivis vers une aire d'entrainement ou d'autre aspirant s'entraînaient. Je sentais mon sens bouillir et on me demanda de m'entraîner sur les mannequins mais, on me laissait du temps pour prier et faire les rites lié au Loa qui me protégeait.

Je passais donc des journées à m'entraîner au maniement de mon Loa ainsi que de mes armes. La nuit je profitais de l'occasion pour aiguiser mes lames tout en me préparant mentalement à la journée qui allait suivre et très bientôt le combat se profilait à l'horizon et après une semaine le jour du combat fut arrivé. Je préparais mon armure que j'avais polie et mes armes aiguiser, te je me dirigeais vers l'arène ou une foule attendait de voir ce combat et ou mon adversaire m'attendait déjà.

Je rentrais dans l'arène ou m'attendait un draeneï assez imposant portant une armure de plaque imposante tout comme lui et étant armée d'une grande épée capable de m'éventrer d'un grand coup. Mais, je n'étais pas impressionné pars une telle créature car, on dit que plus lourds ils sont plus durs sera la chute et c'est exactement ce qu'il va passer pensais-je.

Je réajustais mon masque et bientôt le combat commençais et je commençai pars lui lancer rapidement ma hache de jet. Le coup lui coupa net le souffle ce qui me donna l'occasion de lui lancer un éclair mais, quand je voulus lancer la puissance du Loa qui me protégeait, il avait déjà disparu. Il était déjà derrière moi et tentait une attaque.

J'eus la chance d'esquiver de peu mais, il avait quand même réussis à couper mon sort. Donc, je me tournai et tentai un coup avec mon glaive mais, il le bloqua avec sa lame.

Je reculais violemment réfléchissant à une solution puis, je pris rapidement ma hache qui avait atterri juste derrière moi. Je la lançais puis commençais à canaliser la puissance du Loa qui me protégeait chargeant avec mon glaive dans l'autre main. Il parait mon coup de glaive comme je l'espérais et dans un geste fluide je lançais mon éclair dans son torse ce qui le fit s'envoler plus loin.

Je m'approchais du draeneï pour voir s'il était toujours conscient mais, je vus qu'il était inconscient et rangea donc mes armes. Le maitre d'arme me dit de le suivre assez fière de moi et nous discutâmes de mon prochain combat et que si je continuais dans cette voie je pourrais devenir champion te couvrir

notre peuple de fierté vis-à-vis de moi.

Cette affirmation me donnait du courage et j'étais heureux de pouvoir participer à ces entrainements et à ses combats qui allaient devenir de plus en plus difficile enfin, je l'espérais. Je cherchais au fond de moi la force de continuer et de gagner tous mes prochains combats, ce que j'espérais c'est de ne pas être défait avant un moment.

Je pensais qu'ici je pourrais grandement m'améliorer et devenir beaucoup plus fort que précédemment car, comme mon maitre l'a dit c'est à moi de choisir mon chemin et à personne d'autre mais, tout ce que j'espère c'est que je ne couvrirais pas de honte mon peuple. Je m'endormis donc plein d'un sentiment qui me plaisait et qui laissait mes doutes partir peu à peu et plus aucune mauvaise pensée ne pouvait maintenant entraver ma progression dans le tournoi.

Les semaines qui suivirent mon premier combat furent dure mais, je sentais que je devenais plus fort et mon esprit devenait aussi aiguiser que celui des plus grand guerriers. Mais, les combats que j'enchaînais était maintenant assez dure que pour que je finisse très souvent blesser assez que pour m'évanouir après les combats et même si j'en perdais certain cela ne me démoralisais pas et je continuais donc d'avancer et cela pendant six mois ce qui me rendit plus épanoui qu'avant et grâce à cette nouvelle force qui naissait en moi, je sentais que je pouvais protéger mon peuple de n'importe qu'elle menace qui se dresserait devant lui.

Après une longue attente le maitre d'arme troll m'expliquait que si je réussissais mon prochain duel dans l'arène, je mériterais le titre de champion et une nouvelle armure ainsi qu'une hache de jet. Cette idée me rendit fou de joie mais, je contrôlais assez mes émotions pour ne laisser aucune émotion transpercer ce masque. Je me préparais donc au plus grand combat de ma vie. Donc le lendemain, je n'avais pas réussis à dormir et j'avais médité et prier toute la nuit pour tenter de renforcer le lien que j'avais avec mon Loa. Je me rendais à l'arène qui était pleine de gens sûrement impatient de voir ce combat qui était encore plus important pour moi. J'entrais levant de la poussière en trainant mon glaive au sol pour intimider mon adversaire. Je voyais devant un humain vêtu d'une armure en plaque très décorer comme sa lame qui brillait quand il lui insufflait ce qu'il appelait la lumière.

Il était très robuste et on voyait bien qu'il venait d'une maison noble mais, ce qui me faisait le haïr c'était le petit sourire narquois qui décorait son visage. Il paraissait sur de sa réussite ce qui me fit grogner. Je n'aimais pas les humains mais, celui-là je l'aurais bien égorgé avant le combat comme un mouton. Il commença le premier mouvement en tentant une charge, que je bloqua avec mon glaive mais il se tourna et la garde de sa lame me coupa le souffle et me fit reculer. Il essayait de profiter de ce moment de faiblesse pour m'assommer d'un coup mais, je repris le contrôle de mon corps à temps et esquiva le coup d'un pas sur le côté. C'était un adversaire rude mais, je pensais que j'en viendrais à bout. Je tentais d'assener un coup avec ma hache de jet mais, il recula et pars instinct je jetais ma hache dans sa direction et repris mon glaive en main. Je tentais une attaque frontale sur l'humain mais, il la parât et dans un rapide geste avec sa garde me désarma. L'ennemi était visiblement trop puissant et je ne pouvais plus rien faire mais, je tentai un éclair mais, il l'esquiva facilement et me demanda d'abandonner. Je ne pouvais envisager la défaite après tout ce qu'il était arrivé, après tout ce chemin parcouru et après tous ces combats menés. Je jetterais la honte sur mon peuple si je pensais simplement à abandonner et sur les miens car, j'étais un chasseur des ombres et je devais gagner.

Puis, je canalisais la puissance de mon Loa et donna un violent coup de pied au sol créant une onde de choc qui le fit voler et reculer violemment. Je repris mon glaive et pendant qu'il se relevait je lui assenais des coups de ma lame remplie de ma hargne et de ma colère contre l'ennemi. Celui-ci fut déstabiliser et sur son visage se lisait un mélange de peur, d'incompréhension et aussi de stupéfaction.

Toutes ces émotions me firent plaisir et peu à peu j'assénais un coup assez violent pour lui tordre la main et lui faire lâcher son arme. Je lâchais alors ma lame et dans une action violente et brutale je lui envoyais mon poing dans sa tête l'assommant sur le coup. Comme à mon habitude je ramassais mes armes et les rangeais avant de rentrer vers le pavillon de la Horde mais, je m'évanouis sur le chemin épuisé ayant utilisé toutes les forces dont je disposais.

Je me réveillais, devant moi se tenait le maitre d'arme qui s'assura de mon état et me félicita pour mon nouveau titre acquis. Je me levais, l'esprit embrumé je suivais à moitié l'autre troll qui m'amena près des écuries. Là-bas se trouvait un magnifique raptor scellé et le maitre d'arme m'expliqua que ce raptor était parfait pour les aventuriers comme moi. Je décidais de l'appeler Sang noir pour sa couleur et l'intelligence qui semblait émané de ma nouvelle monture et compagnon.

Puis le maitre d'arme me traîna à l'intérieur du pavillon et me donna le tabard de notre peuple ainsi qu'une armure et une hache de jet. Je remerciais les Loas pour ces présents puis remercia le maitre d'arme pour son entrainement et les objets qu'ils m'avaient fourni. Je retirais mon armure et enfilais ma nouvelle armure et accrocha ma hache de jet mais, gardais le même glaive qui me relierai de cette façon avec mon maitre. Je regardais aussi mon tabard qui prouvait que je donnais honneur à mon peuple et non honte.

Je passais deux mois à suivre les entraînements et de continuer les combats mais, plus tard j'ai reçu une lettre inquiétante de mon maitre qui relatait des faits d'évènements récents. Les trolls n'étaient pas tous blancs et je partis donc tout de suite accompagner de mon raptor pour éliminer ceux qui font honte à notre race. Six mois plus tard, moi un troll d'une grande taille, je venais rechercher le livre de cuir sur la table le rangeant dans sa sacoche accrochée à sa ceinture avant de repartir.
Je suis un troll avec les cheveux rouges une grande coupe en brosse des peintures de guerre sur mon visage sont cacher par masque de cérémonie Rush'Kah et je porte une tenue de maille.

Je m'appelais Rol'kal un troll d'une grande taille un peu plus grand que les trolls de son clan, je suis sombrelance avec de longue défense recourbé et quelque peinture sur le visage.
Je portais une tenue de maille avec un grand collier en dent et un glaive sur le côté un masque sur la tête comme la tradition l'exigeait je suis très respectueux de celle-ci.

Les traditions étaient pour moi un fondement de la société troll, un héritage qu'il ne fallait jamais oublier mais, quelque pratique pouvais être changé c'est ce que je pensais et gardais à l'esprit.
Portant un grand glaive dans sa ceinture recourbé des deux côtés assez légers et facile à manier et une hache de jet bien entretenue dans son dos.

Je courais à grands pas dans la jungle soulevant de la terre derrière lui puis je m'arrêtais et regardais a terre retournée et un peu plus loin une trace de patte un tigre surement, je décidais de pisté celui-ci pour me réapprovisionné.
Regardant les traces de pas à moitié effacé, je marchais pendant une heure au moins pour enfin trouver un point d'eau et l'animal qui buvait l'eau calmement sans ce douté de ce qui allait ce passé pour lui.

Je détachai ma hache de jet de son dos puis la levais me concentrant, j'étais à environ cinq mètres de sa cible et le tigre arrêta de boire il s'était désaltéré et il allait partir mais, au moment où il bougea sa patte la hache vola en pleine tête et fendit le crane de la créature.

J'approchais doucement et décrochais la gourde qui était accrochée à ma ceinture gardant un œil sur ma proie puis rempli, ma gourde au point d'eau avant de la fermer puis de la ranger.

Je fis glisser ma main et pris un petit couteau de ma ceinture et je commençais à dépecer l'animal soigneusement ne prenant que les bonnes parties, puis je rangeais mon couteau avant de rattacher ma hache et d'installer un petit camp un peu plus loin.

Le feu crépitait et flamboyait les morceaux de viandes cuisait, quant à moi, j'étais là a aiguisé sa hache attendant que la nourriture soit cuite et que je puisse manger la viande que j'ai dépecé sur le tigre précédemment tué.

Une fois le repas prêt, je mangeais la viande rapidement et éteignait le feu, comme mesure de précaution pour ne pas que les bêtes soient attirées pars l'odeur de la viande que j'avais fait cuire sur le feu puis, je collais ma tête contre un arbre et mes souvenirs défilait dans ma tête.

Quand je me réveillais, je suis partis me rafraichir et boire avant de partir pour la cité de Stromgarde pour lutter contre les trolls qui jettent honte à notre peuple. Pour ces raisons-là, j'avais quittés l'enceinte du tournoi d'argent. À la demande de mon maitre, pour arrêter les évènements qui se déroulaient et qui commençait à devenir plus sombre que les ténèbres.

Je ne pouvais pas laisser mon peuple pâtir à cause des idioties de certains de notre race et même si je ne me préoccupais que peu du sort des autres races la seule chose que je voulais et que j'espérais, c'était réussir à laver l'honneur de notre race face à de telle maléficié qui ose encore se faire appeler troll. Le monde allais être en proie à de terrible épreuve je le savais mais, je ferais tout mon possible pour guider mon peuple et l'aider à survivre dans cet âge des ténèbres qui conduirait sûrement à notre gloire à tous et face à ceux qui menaçaient la paix de ce monde et celle de mon peuple.

Je partis donc tôt le matin avec un seul but en tête arriver très bientôt à Stromgarde que je l'espère saura m'accueillir moi et tous les représentants des autres races contre ces maléficiés de tous peuples. J'ai maintenant 35 ans et j'ai appris à aider mon peuple.


Dernière édition par Elralia le Mer 4 Avr - 15:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un mince fil   Dim 1 Avr - 9:48

Première phrase, première impression : "Un livre fais de cuir tribal est posé sur la table relié à la main et gravé du nom Shivol est posé sur une table grossièrement faite en bois dans ce livre on, voit des écritures" (Je n'ai pas corrigé tes fautes, je les ai mises en exergue.)
Je n'ai pas envie de lire une demande pleine de fautes, alors avant même de la regarder et en observant seulement les premiers mots, je vais te demander de relire et de corriger les contre-sens, les fautes syntaxiques, de grammaires, etc.
As-tu des problèmes concernant l'écriture ? Il n'y a aucun mal à en avoir, hein, mais je voudrais savoir.
Bref, j'attends une réponse confirmant que tu as corrigé tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un mince fil   Dim 1 Avr - 11:31

Merci Eliott de t'en préoccuper mais, je suis juste très mauvais en orthographe.
Correction effectuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un mince fil   Mar 3 Avr - 20:26

Bon... pour l'instant je m'en prend qu'a la première partie.

Pour être un chiant

1)j'ai repérer une répétition, mais côté ortho, ça se voit que ça déjà été corriger.

2) Le retour de la narration! A l'inverse... on passe du "Il" au "Je", c'est une manie pardi!

Le contenu

1) Ton petit troll... il à quel âge à la fin ? Car ça m'embrouille tout ça. Oui, je veux une petite indication de chronologie ou une approximation

2) Bon... ensuite j'ai un soucis... on passe d'un endroit aride (Durotar ? Tarides ?) à un endroit remplit de sable (Tanaris ? ) pour finir à strangleronce... donc non d'un songe, c'est un peu capilotracté tout ça!

3) Après... hmm je dirais qu'on voit très bien l'influence wikiwow, c'est pas encore trop grave, mais je devais le préciser. Attention au recopiage!

4) Pour finir... le jeune trolls, il aime son maître comme un père et veux plus le quitter, mais son vrai père, il en fait quoi ? Il a lâché tout son village comme une merde et eux s'en foute aussi ?



La lire ? Z'êtes fou... j'ai un lecteur automatique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un mince fil   Mer 4 Avr - 14:31


Ouille.... ouille... ouille...

J'ai parcourut la 2e partie du texte et sur le départ je n'aie pas vraiment relevé de grande erreurs.

Mais il y a un gros soucis.

Citation :
je partis donc tout de suite accompagner de mon raptor pour éliminer ceux qui font honte à notre race. Un troll d'une grande taille vient rechercher le livre de cuir sur a table le rangeant dans sa sacoche accrochée à sa ceinture avant de repartir.

L'idée de revenir au départ du texte est très bonne, mais à condition de bien faire suivre. Car là on parle de rechercher "Le" livre. On sous-entend qu'on sait quel livre, mais on vient de parler qu'il partait au combat. On passe du coque à l'âne, il manque une jonction. Que fait ce livre là ? Comment il l'a eu, pourquoi il est là... quelque chose quoi.

Et après, je vais dire qu'a partir de là, ça dégringole.

Citation :
Je courais à grands pas dans la jungle soulevant de la terre derrière lui puis il s'arrêta et regarda a terre retournée et un peu plus loin une trace de patte un tigre surement il décida de pisté celui-ci pour se réapprovisionné.

"Je" devient "Lui" puis "Il" puis 2 paragraphe après, il redevient "Je" puis à nouveau "Il". Ca va pas du tout.


Une autre chose, il faut faire attention à la répétitions des mots et en particulier le mot "Mais" Dans tout ton texte tu as 59 "mais". Ce n'est pas encore trop grave, néanmoins à certains moment les "mais" se suivent beaucoup trop les un après les autres.

Ps: Pour "ses maléficiens " on dira plus facilement "Ces maléficiés".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un mince fil   Mer 4 Avr - 15:21

Eh bien, eh bien, la plus part à été corriger, même s'il reste encore quelques accrocs, mais bon. Je valide sous la réserve de réduire en cendre ce personnage s'il est mal joué.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mince fil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mince fil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Acceptées.-
Sauter vers: