Partagez | 
 

 Evadril Coeur-terrestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Evadril Coeur-terrestre   Jeu 17 Mai - 14:46

Partie rp :




J'étais là, assis devant le puits de lune, à côté de moi mon père et c'est comme ça que je concevais l'harmonie. Je méditais, sur les dire de mon père, car je pourrais surement réussir l'épreuve druide qui me serait fait passer dans peu de temps. J'étais un druide en formation pour le moment et mon instructeur était mon père. Ceci, me plaisait beaucoup car, je pouvais passer beaucoup de temps avec mon paternel et aussi avec la nature. J'aimais avoir cette connexion avec la nature, j'aimais admirer cette nature grandir et j'espérais devenir un des gardiens de cette parfaite harmonie. C'est comme ça que depuis ma jeunesse, j'ai vu la nature grandir, j'ai aidé des animaux à mettre bas et j'ai élevé bien des arbres ou alors j'en ai soigné. C'est comme ceci que je concevais mon futur, que je concevais ma vie et que je ne pourrais jamais la voir autrement. J'étais un fils de cette nature grandissante selon moi et mon père aussi. C'est ainsi que je nommais les druides et la voie du druidisme. Je désirais plus que tous devenir druide et mon rêve était d'un jour atteindre le statut d'archidruide. Ce grand statut faisant honneur aux plus grands des druides de notre époque ainsi qu'aux grands protecteurs de notre nature. Notre séance de méditation fut vite terminée, ou alors j'avais acquis une grande patience. Je me nomme Evadril Cœur-terrestre, je suis un elfe de la nuit avec un caractère calme et posée, on dit que je suis réfléchis et tous mon amour ce portais et se portera vers la nature. C'est ainsi que ma formation de druide se débutait, j'avais acquis une passion grandissante pour la nature et pour tous ce qu'entourait celle-ci. C'est ainsi que mon père m'avait souri ce jour-là, qu'il m'avait regardé en me disant que j'étais bientôt prêt à poursuivre ma formation avec quelqu'un d'autres.

Cette nouvelle m'attristait énormément mais, j'étais aussi heureux de rencontrer mon prochain instructeur qui je serais un archidruide. Le lendemain à mon réveil, je pris mon journal et m'habilla avec la nouvelle tenue que mon père m'avait confié pendant la nuit. Je savais qu'il était fier de moi et j'espérais qu'il le serait plus encore après que l'on m'aille nommer druide. J'enfilais vite ma tenue et pris ma bague de bois. Cette bague comptait beaucoup pour moi et malgré le fait qu'avec l'âge j'aille dût l'agrandir, elle gardait toute sa beauté et elle me partait de me sentir toujours proche de la nature. Le bois mort de ma bague était magnifique, je l'enfilai donc à mon doigt puis descendis doucement les marches. A ce moment, j'ai cru que ma mère allait s'arrêter de respirer, mon visage posée et impassible et la lueur écarlate du lever de soleil qui se reflétait sur ma robe me rendait déjà honneur. Ma mère vint me faire m'asseoir pour manger puis mon père descendit manger avec nous. J'étais assez nerveux mais, toutes ses méditations m'avaient rendu assez calme pour ne pas montrer l'angoisse que j'arborais derrière mon sourire. Après un copieux petit-déjeuner qui avait été succulent je me levais doucement de la table en compagnie de mon père pour sortir de la maison. Devant la maison nous attendait une femme magnifique qui semblait faire partie de la nature elle-même. Cette dame brillait comme le soleil et semblait être rayonnante comme la lune. Elle me sourit et à ce moment-là toutes mes craintes s'évanouir. J'inclinais la tête assez gênée d'avoir la chance d'avoir une telle femme comme instructeur et en même temps heureux. Elle retira sa main sans perdre son magnifique sourire, puis nous prîmes un hippogriffe pour nous rendre dans le lieu où se déroulerais la prochaine épreuve.

Pendant tout le long du chemin, j'admirai la femme qui allait devenir mon instructeur et quand nous arrivâmes, je fus vite concentré sur mon seul objectif, réussir la première épreuve. Elle m'expliqua que je devais pénétrer dans ces tunnels, trouver un médaillon qui me révèlerait ma première transformation. C'est ainsi que la véritable forme que j'acquerrais et quel druide que je rejoindrai. Je pénétrais dans ce tunnel sombre, cherchant à m'orienter grâce aux racines qui entouraient les passages du tunnel. Malgré ce que je pensais, je rejoignais un croisement ou plusieurs chemins s'offraient à moi. Dans un des chemins, j'entendais le bruit de l'eau qui descendait en gouttelettes entre des stalagmites. Dans l'autre, je voyais un chemin ou les racines rétrécissait le passage et dans l'autre, un chemin tous a fait normal. Pour moi, il n'y avait aucune hésitation à faire, je me dirigeais vers le chemin du milieu ou toutes ses racines m'entouraient. Je me sentais bien autour de cette nature et de tous ce que j'avais devant moi. Je savais que la nature m'aiderait dans bien des cas et ne me trahirait jamais. C'est ainsi que ma confiance envers elle me conduit dans une large salle, dedans il y avait des gravures illuminées par nombre de torches. Des gravures et un pilier ou était posé un grand coffre. Je me rapprochais donc du coffre, tendant doucement ma main vers celui-ci puis, prudemment, j'ouvrais le coffre devant moi. Dedans, se trouvait un médaillon luisant d'une douce lumière. Ce médaillon attirait toute mon attention et plus j'approchais ma main de celui-ci, plus il luisait et quand finalement, je l'agrippai, il m'entoura d'une douce lumière. La lumière me montrait devant moi, des esprits qui semblaient me regarder, un seul esprit se dirigea vers moi, il s'agissait de celui d'un fauve majestueux et agile. Je tendais la main vers lui et quand je touchai sa tête, la lumière disparut soudainement et je regagnais connaissance.

Je me dirigeais vers la sortie plus calmement que quand je suis arrivé, j'avais réussi ma première épreuve et j'étais assez fier de moi pour avoir regagné entièrement ma confiance et mon calme dans ce tunnel noir. Quand une lueur s'échappa de ce qui semblait être la sortie, je reprenais une démarche digne d'un noble et je sortis doucement de ce tunnel. Devant moi mon père, ne put retenir un sourire de bonheur et l'elfe de la nuit qui m'instruirait me demanda le collier que je lui remis, une image de félin était dessiné sur celui-ci. La grande archidruidesse me sourit et je ne pus m'empêcher de sourire face à ce visage qui me fascinait de plus en plus. Elle me souhaitait la bienvenue parmi les druides et me dit que mon entrainement venait de commencer. Mes prochaines épreuves devaient se dérouler dans une centaine d'année et qu'en attendant je m'entraînerais près de l'archidruidesse. Cette nouvelle me désola et en même temps me rendit content, car je ne pourrais plus être près de mon père et de ma mère mais, je resterais près de cette magnifique dame. Elle me renvoya et me dit que demain je devrais être prêt à partir à l'aube. Je rentrais donc avec mon père très content que je poursuive ma formation de druide puis, nous entrâmes dans la maison et ma mère me félicita. Nous parlâmes toute la soirée de mon aventure et comment j'avais trouvé le médaillon que j'avais remis à mon nouvel instructeur. Mon père fut heureux que je me serve de la nature pour me diriger au lieu de mon instinct ce qui paraissait une meilleur idée puisque, que j'avais acquis un lien avec un animal dont je pourrais surement bientôt prendre forme. Je partis donc me coucher en relatant toutes mes histoires dans mon journal et dans un dernier soupir de soulagement je m'endormis doucement dans cette maison que je devrai bientôt quitter.




J'étais déjà habillé et prêt avant l'aube et je m'habillai rapidement avec ma robe qui avait été lavée et je pris le bâton que mon père avait confectionné à partir de bois mort. Je descendais donc juste à la lever de soleil quand le ciel venait de se teindre d'une douce couleur orangée. J'ouvrais donc la porte en faisant jouer de ma clé dans la serrure avant de mettre pied dehors. Cette douce couleur écarlate faisait ressortir les traits fins de mon visage et ma robe flottait doucement illuminé aussi par cette même couleur. Je vu mon instructrice me dévisager avec un certain étonnement, ce genre d'entrée dans les moments d'importances me valut le nom d'Aube-écarlate. Car, ce genre d'entrées se reproduisit bien souvent après ce moment. Je m'inclinais donc délicatement face à l'archidruidesse qui me dit bonjour avec un large sourire qui étirait son magnifique visage. C'est ainsi que mon entrainement que mon entrainement débutait et que je passais une centaine d'année en compagnie de cette magnifique elfe de la nuit. Mes entraînements étaient évidemment durs mais, toujours gratifiant et j'aimais vivre ainsi. Mon lien avec la nature se resserrait et paraissait maintenant indestructible. J'appris pendant ce court laps de temps à me transformer en félin et à utiliser divers sorts dans ma forme druidique même si je préférais combattre sous forme de félin, je ne pouvais pas toujours rester sous cette forme de peur de me fondre complètement dans l'animal avec lequel je me suis lié. J'avais toujours un léger pincement de cœur quand mon instructrice partait pour aider le cercle cénarien. Quand elle revenait je me sentais heureux et je me suis juré qu'un jour, je siègerai là-bas moi aussi avec le même titre que celle qui m'avait montré le chemin et m'avais laissé tracer celui-ci après. C'est ainsi que je pris conscience que le druidisme était la seule et unique chose qui comptait pour moi et que bientôt, j'allais devenir un vrai druide.

Mon instructrice me conduisit près d'un coffre qui devait simplement contenir une tenue, cette tenue était magnifique et splendide. Elle évoquait une très grande harmonie avec la nature et quand je l'enfilai c'était comme si l'armure s'accordait à mon pouvoir et s'unissait avec celui-ci. Je compris que ce présent était le plus beau de tous et que rien ne pourrait jamais le détruire. Je souris à mon instructrice qui me souriait comme tous les jours et elle me conduisit dans un nouveau tunnel. J'étais censé trouver un objet qui s'accorderais parfaitement à moi et qui se lierai en conséquence. Je savais que cette fois l'endroit serait bien plus dangereux que mon premier mais, j'aurais bien des choses à effectuer à l'intérieur de cet endroit. Je me dirigeais donc à l'intérieur du tunnel en ne prenant aucune torche de peur de bruler une des racines qui étaient présente dans ce sol. Je me dirigeais donc droit devant moi, puis je me métamorphosai en félin en me disant que la forme m'aiderait à voir dans la nuit car, le félin dont j'arborais la forme était nyctalope. J'avançais donc avec une claire vision de l'endroit jusqu'à ce que je doive éviter nombres de pièges, d'ennemis et de chemins qui finissaient en cul de sac. Je reprenais ma forme elfique après un moment de peur que je ne reste coincer dans ma forme féline. Je dus donc me débrouiller du mieux que je le pouvais, recommençant à me servir des racines qui creusaient très profond dans le sol. J'eus bien du mal à trouver ce coffre car, le chemin était des plus durs et sans ma forme de panthère, je ne pouvais que percevoir faiblement les contours de ce tunnel. Puis, j'arrivais dans une salle ou plusieurs coffres étaient disposés dans un parfait ordre. Tous ces coffres dégageaient une aura attirante et je ne savais pas lequel ouvrir.

Je ne savais pas vraiment quoi faire dans ce genre de situation car, je n'avais pas été préparé à ce genre de choses. Je commençais à perdre courage comme mon sang froid, tout ceci était bien trop angoissant et je voulais tous laisser tomber et partir. Je tournai talon, complètement abattu et j'allais abandonner cette voie que je pensais m'étant destinée et je ne sais pas par qu'elle miracle une parole de mon père me revint à l'esprit « Qu'importe les difficultés si tu renonces, si vous renoncez mon fils, vous aurez vraiment perdu tandis que celui qui continue aura toujours le bonheur de gagner. » Je souris et repris calmement mon sang-froid ce que mon père m'avait dit m'a grandement aidé et je commençais à me concentrer et je me dirigeai vers un des coffres d'où sembler émané une aura de confiance et un objet vivant. J'ouvris rapidement le coffre et je découvris un bâton représentant un magnifique cerf. Ce bâton semblait émaner une aura se mêlant à la mienne et j'étais heureux d'avoir réussis le vrai test qui ferais de moi un druide confirmé. Je sortis donc rapidement du tunnel et mon instructrice fut très contente et me serrais dans ses bras, je profitai de cet instant pour humer le doux parfum de ses cheveux. La suite fut différente, nous commençâmes à partir vers le rêve d'émeraude où je perfectionnais mes pouvoirs. Ensuite, vint d'innombrables guerres et une en ce moment. Le maléfice qui prenait les trolls commençait à détruire la faune et il était de mon devoir de la protéger je partis donc en quête de la destruction de cette malédiction. J'ai vécu des biens des choses et j'ai maintenant environ 8541 ans et malgré ça, je vais commencer à apprendre.


Partie hrp :


Voilà, je voudrais tout d'abord vous remercier d'avoir lut cette histoire. J'aimerais donc pouvoir jouer un druide ayant acquis la forme de félin et n'ayant aucun autres pouvoirs spéciaux.
J'aimerais aussi acquérir les objets suivants:
L'armure: http://fr.wowhead.com/transmog-set=425 (sans regard inexorable.)
Le bâton: http://fr.wowhead.com/item=40388#screenshots:id=109332


Dernière édition par Elralia le Ven 18 Mai - 14:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evadril Coeur-terrestre   Jeu 17 Mai - 16:35

J'aime bien cette histoire en tant que joueur. Néanmoins, tu fais beaucoup de répétitions telles que :
"J'étais déjà habillé et prêt avant l'aube et je m'habillai rapidement avec ma robe"
Cela rend quelque fois la lecture assez compliquée.
Malgré cela l'histoire est originale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Evadril Coeur-terrestre   Ven 18 Mai - 14:53

Je n'aie pas grand chose à dire, c'est une vision assez intéressante des choses. J'aime encore bien, donc j'approuve.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evadril Coeur-terrestre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evadril Coeur-terrestre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Acceptées.-
Sauter vers: